Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 
Shoto Todoroki
# Let the fire burn | ft. DabiLun 3 Mai - 0:48

Let the fire burn
Le souffle glacial qui rampe hors de ses lèvres s'élève dans les airs, un simple nuage translucide qui disparaît presque aussitôt, son corps entier est prêt à trembler, de rage, de fureur, d'une colère qui grandit en lui depuis bien trop longtemps, d'un feu qui ne cherche qu'à se répandre pour tout détruire sur son passage. La silhouette qui se dessine devant ses yeux est bien trop familière, elle éveille en lui les souvenirs d'événements qu'il aimerait oublier, des sentiments qu'il voudrait tout simplement réprimer.

" Dabi. "

Le timbre de sa voix n'a rien du calme habituel qui le caractérise, il crache son nom, envenimé par cette même haine qu'il avait ressenti quelques mois auparavant. Le mur de glace érigé empêche son ennemi d'aller plus loin, bloquant la suite de la ruelle habituellement fréquentée et Shoto est conscient qu'il finira par se retourner pour lui faire face alors il se tient prêt, préparant sa garde à quelques mètres de l'homme qui lui tourne le dos. Ses prunelles scrutent le moindre mouvement, la moindre indication d'une future offensive mais les cris qui résonnent derrière lui le force à lancer un regard en direction de l'avenue principale.

Ce devait être une fin de journée des plus ordinaire, un moment de liberté sans cours de rattrapage ni même entraînement, juste un moment qu'il devait passer avec celle qui comptait plus que n'importe qui à ses yeux. Mais pour une fois il s'était accordé un détour, juste quelques minutes de retard afin qu'il puisse acheter quelques douceurs à sa mère, des choses qu'elle ne pouvait pas obtenir là où elle se trouvait. Les derniers rayons du soleil balayait l'avenue principale de la galerie marchande de Tatouin déjà bien bondée à cette heure laissant place aux illuminations des enseignes. L'adolescent s'était arrêté un instant, son sac de courses à la main, observant simplement le monde qui l'entourrait, sa façon à lui d'apprendre à fonctionner correctement en société, et son regard s'était posé sur un groupe de personnes aussi âgées que lui, riant et discutant de tout et n'importe quoi en partageant ce qui semblait être des fast-foods. La pensée qu'ils auraient pu être ses camarades de classe lui traversa un instant l'esprit pourtant même en imaginant cette scène, Shoto ne parvenait pas à se voir dans ce décor idyllique. Il parvenait évidemment à imaginer les plus extravertis d'entre eux Mina, Kaminari, Sero ou même les plus sociaux comme Midoriya, Ochako, Kirishima, en réalité l'ensemble de la classe, à quelques exceptions près collait parfaitement avec ce tableau mais il était l'une de ses exceptions, participants rarement à la vie collective en dehors du lycée, profitant de son temps libre comme il l'avait toujours fait, seul.
Quelque chose dans cette pensée éveilla en lui un sentiment étrange mais il le balaya rapidement, l'enfermant avec tous les autres tandis qu'il reprenait sa route en direction de la sortie.

La première détonation fut la plus brutale, un bruit assourdissant suivit d'un souffle brûlant balayant tout à proximité de son centre. Si l'apprenti héros était assez loin de l'explosion pour n'avoir que quelques égratignures superficielles en plus de ses courses qui s'étaient envolées, il lui fallu quelques secondes pour que ses yeux ne s'habituent au nuage de poussière dégagé par le choc et plus de temps encore pour que le sifflement résonnant dans ses tympans ne s'estompe. Shoto n'avait pas pris le temps de réfléchir avant que ses jambes ne le poussent à courir en direction de la boutique semblant sur le point de s'effondrer et c'est instinctivement qu'il avait fait jaillir une vague de glace imobilisant pour un instant la structure instable.

Les cris resonnaient tout autour de lui et de nombreuses personnes s'étaient mise à courir dans la même direction, voulant échapper à ce nouvel attentat mais par chance certains semblaient garder la tête froide et aidaient ceux dans le besoin. Dans la même initiative, le fils du numéro 1 avait hissé le corps inconscient d'une jeune femme sur son dos afin de l'amener en lieu sûr mais avant qu'il puisse s'éloigner d'avantage, une barrière de flammes bleues s'était dressée sur son chemin l'obligeant à se stopper dans sa course. Le cœur battant à tout rompre, l'apprenti héros sera les dents, le regard alerte, les poings serrés, prêt à débusquer l'auteur de cet incendie n'ayant aucun doute quant à l'identité de ce dernier. D'un simple mouvement de pied un afflux de glace vint recouvrir le sol empêchant les flammes de se répandre sans pour autant les éteindre complément. Il était conscient qu'il lui faudrait bien plus pour les étouffer, il les avaient déjà vu à l'œuvre et il avait compris une chose, elles brûlaient d'un feu bien plus dangereux que le sien, mais il devait également se préserver dans la crainte d'un futur combat.

Les sirènes ne tardèrent pas à retentir, signalant l'arrivée des premiers secours et avec un peu de chance, des héros, ce qui poussa Shoto à s'éloigner un peu plus pour déposer la jeune femme avec d'autres blessés et tandis qu'il s'assurait qu'elle respirait toujours, son regard trouva enfin celui qu'il cherchait. Les mêmes prunelles claires brûlant d'une folie qu'il ne saurait nommer et le sourire tout aussi torturé qui ne semblait jamais quitter le visage défiguré de l'homme qui se tenait au milieu des flammes comme si il dansait avec elles.

Quelques brèves secondes, un simple échange de regard, c'est tout ce qu'il avait fallu pour que le sang de Shoto ne fasse qu'un tour dans ses veines, il avait agit naïvement, bêtement, simplement guidé par des instincts primitifs et tandis qu'il s'était lancé à la poursuite du démon, il n'avait pas une seule seconde pensé au fait que c'était peut-être tout ce que ce dernier attendait de lui, qu'il se jette dans la gueule du loup.

À présent il était là, dressant cette barrière de glace devant l'homme qui lui avait déjà filé entre les doigts, comme si il avait le contrôle cette fois ci, comme si il le maintenait réellement prisonnier et avant qu'il ne se retourne pour lui faire face, le plus jeune avait élevé un second mur, derrière lui cette fois ci, condamnant l'entrée à la ruelle, les prenant au piège tous les deux. Il n'était pas stupide au point de croire qu'il pouvait affronter Dabi seul à seul mais il suffisait qu'il l'occupe assez longtemps pour qu'on vienne lui prêter main forte et quelque part au fond de lui il avait également des comptes à régler.


f5bd291cf1322029012978d1d215029e.jpgoh2e.jpg310w.jpg
( Pando )
Shoto Todoroki
Pour les curieux
Alter : Ice & Fire
Classe : Seconde A [Yuei]

Dabi
# Re: Let the fire burn | ft. DabiJeu 13 Mai - 18:28

Let the fire burn

Feat. Todoroki Shoto

Let the fire burn | ft. Dabi 8e7z

Todoroki Shoto. Ton sourire s'élargissa, étirant tes chairs calcinées, laissant paraître tes canines contre tes commissures. Todoroki Shoto. Tes yeux s'écarquillaient, tandis que tes prunelles s'élargissaient alors que tu observais le fils du numéro un. Todoroki Shoto... Une fois de plus, le destin avait décidé de le mettre sur ta route. Une fois de trop...

Au détour d'une ruelle, tu l'observas. Caché au cœur de la foule à l'aide d'une simple capuche et d'un masque recouvrant le bas de ton faciès, tu te mis en quête de suivre les pas de cet adolescent bien trop sûr de ses capacités... Que faire désormais ? Shigaraki ne serait sans doute pas d'avis à te laisser prendre de tels risques... Mais l'appel du sang pulsait au cœur de tes veines. Tes mains s'agitaient au fond de tes poches, laissant perler des gouttes de sang sur tes paumes, tant tu essayais de te freiner tes intentions.

Une rue marchande bondée de civils, en plein cœur de Tokyo, là où les héros affluaient comme des pigeons. Etais-ce vraiment une bonne idée de l'attaquer ici-même ? Ne prenais-tu pas un risque trop grand ? Mais en avais-tu seulement quelque chose à faire ? Le tuer, ici et maintenant, loin de Yuei, était une chance qui ne se reproduirait sûrement pas... Si tu avais su, tu serais venu accompagné de Nomu, afin de tenir à distance les figurants qui viendraient se mêler de votre histoire.

Posant ta main sur le mur de l'une des boutiques marchandes dans laquelle avait pénétrer l'apprenti héros, tu fis s'expulser de ton avant-bras une gerbe de flamme. Sous l'effet de la chaleur et de la pression de flammes, les vitres se mirent à exploser tandis qu'un imposant mur de flammes se dressa dans l'enceinte de l'établissement. La fumée commença à envahir les lieux, avant de se répandre dans la rue. Sans grande surprise, tes yeux purent suivre les actions courageuses de l'homme aux cheveux bicolore. Un mur de glace s'érigea, freinant l'avancé de tes flammes et permettant aux civils de s'extraire avant l'effondrement total de la boutique.

Pensait-il s'en sortir aussi simplement ? Alors qu'il se mit à courir, portant sur ses frêles épaules de rejeton une femme à moitié évanoui, tu laissas partir de ton bras droit une nouvelle éruption flambante. Sans même prêter attention à la panique et aux éventuels dégâts collatéraux, tu coupas l'action de ton jeune frère... Par le souffle, ta capuche se retira, tandis que ton masque se mit à brûler par l'action des flammes jaillissant de ta mâchoire. Vos regards s'entrecroisaient. Un instant qui sembla durer un siècle... Vos pupilles bleu comme le ciel, figeaient dans vos orbites respectives, avant que tu ne détaches ton regard du sien.

Sourire aux lèvres, mains dans les poches, d'un pas lent et nonchalant, tu longeas le mur de la boutique flamboyante pour t'enfermer dans l'une des ruelles parallèle à la rue marchande... Il te suivrait, porté par un égo démesuré et son faux instinct héroïque... Il te suivrait, sans aucun doute, car c'est ce que son père aurait fait.

"Oups"

Ta tête se penche, alors qu'un sourire narquois s'étend sur ton visage. Un mur de glace se dresse dans votre dos. Coupés du reste du monde, tu savoures vos retrouvailles.

"Le digne fils à son papa qui vient arrêter les vilains, mince. Je n'ai vraiment pas de chance."

Tu te mis à rire quelques secondes, avant de fixer de nouveau l'engeance du diable qui se tenait fièrement devant toi. Ton instant de gloire allait finalement arriver... L'heure pour toi de réaliser tes rêves.

"Alors quoi ? Cette fois-ci, tu vas vraiment faire quelque chose ? Ou tu vas te contenter d'être médiocre comme la dernière fois ?"

Tu balayas ta main devant toi, dessinant un arc de cercle duquel des flammes se mirent à jaillir. Un cône de flammes se dessina du sol jusqu'à Shoto, l'emprisonnant au coeur d'une rafale brûlante de plusieurs mètres de haut.

   

Dabi
Pour les curieux

Shoto Todoroki
# Re: Let the fire burn | ft. DabiVen 23 Juil - 5:49

Let the fire burn
Les émotions qui le submerge sont bien trop brutes pour être réprimées, la frustration, la colère... La haine. Il sait combien elles affecte son jugement, ses actes, il en a payé les frais à maintes reprises pourtant en cet instant, ce sont bien elles qui parlent, laissant échapper la naissance d'une flame léchant le côté gauche de son visage.

L'adolescent serre les poings autant que la mâchoire et le masque habituellement calme et inexpressif peint sur son visage laisse place à une expression bien plus primaire. Certains pourraient décrire les similitudes entre son regard et celui de son père et au fond peut-être que c'est ça qui le met le plus en rogne, l'effroyable fatalité d'être le rejeton d'Endeavor, comme si on ne lui laissait pas d'autre choix, destiné à suivre les traces de son père.

Shoto est presque certain qu'il pourrait sentir sa glace vibrer tandis que le rire du démon s'échappe de ses lèvres mutilées et leur regard se croisent, une fois encore, le bleu perçant presque familier de ses yeux qui semblent eux aussi être animé par une haine bien plus profonde qu'il ne pourrait l'imaginer.

Sa voix résonne une fois encore, une simple provocation, le genre de chose qui affectait rarement l'apprenti héros pourtant cette fois quelque chose agit différemment en lui, un étrange sentiment lui broyant les trippes, obligeant ses poings à se contracter un peu plus jusqu'à ce qu'il sente le bout de ses ongles marquer l'intérieur de ses paumes. Bakugo. Il n'avait jamais réellement pris le temps de repenser à cette nuit mais tout était encore bien trop vif dans son esprit. La simple seconde où tout avait basculé, l'instant où la main de Dabi s'était refermée sur la bille, les mots susurrés rien que pour lui jusqu'à la révélation et la réalisation de ce qu'ils venaient de perdre. Le cri déchirant de Midoriya, l'impuissance que lui même avait ressenti, incapable de se relever tandis qu'il regardait le blond disparaître dans les ténèbres.

Il réagit trop tard, comme à chaque fois, et la chaleur qui s'échappe de la colonne de flamme est étouffante, pratiquement insupportable même avec son alter. Son pied droit frappe le sol par réflexe, faisant jaillir une barrière de glace protectrice autour de lui qui fond presque à vue d'œil sous le feu bleu. Quelques secondes de répit, c'est tout ce dont il dispose avant d'étouffer littéralement sous les flammes mais c'est suffisant. Shoto se propulse hors de sa cage à l'aide de sa glace, maintenant son bras droit devant lui pour se servir de son alter comme bouclier avant de tousser à plusieurs reprise, reprenant difficilement son souffle.

Ses prunelles bicolores ne tardent pas à repérer l'homme qui semble se délecter du spectacle et avant qu'il n'ai totalement récupérer, l'adolescent balaye l'air de son bras droit, laissant une ruée de stalagmites acérés foncer droit sur son ennemi. La grimace qui déforme les traits de son visage s'accentue un peu plus en voyant les brûlures qu'il tente de soulager à l'aide de son alter sur son avant bras gauche avant d'envoyer une nouvelle salve glacée en direction de Dabi.

" WHAT DO YOU WANT !? "


Les émotions prennent le dessus une fois de plus,  laissant l'adolescent oublier son but initial, maintenir son ennemi à distance, l'occuper jusqu'à l'arrivée des renfort. À présent c'est personnel, parce qu'il sait jouer sur les cordes sensibles, parce qu'il s'en est pris aux gens qui compte pour lui, alors peut importe qu'il n'ai aucune chance dans ce combat, ça lui est égal de savoir qu'il brise les règles à nouveau, utilisant son alter sans autorisation, cette fois il ne le laissera pas lui filer entre les doigts.

La chaleur qui émane de son poing gauche rampe le long de son bras, laissant une traînée de flammes orangée ronger le tissus de son pull. Son feu est bien moins puissant, plus brouillon et incontrôlable que celui du serpent face à lui, mais il lui permet au moins de ne pas souffrir de la sur-utilisation de son côté droit et pour l'instant son alter et la seule chose qui permette de mettre un peu de distance entre eux.

Si il n'était pas naïvement aveuglé par ses sentiments, focalisé sur son propre mal-être, Shoto aurait peut-être décelé les similitudes dans leurs gestes, la façon dont ils lançaient simultanément leurs attaques, la danse presque instinctive de leur corps tandis qu'ils évitaient et contre attaquaient, des ressemblances presque frappantes, des automatismes inculqués par le même entraînement, mais en fin de compte, pour l'heure, tout ça n'avait pas la moindre importance, pas lorsqu'il poussa un cri de rage, abandonnant tout sang-froid en envoyant une rafale de flamme et de glace à la suite, se laissant simplement submerger par tout ce qu'il tente de contenir jour après jour.


f5bd291cf1322029012978d1d215029e.jpgoh2e.jpg310w.jpg
( Pando )
Shoto Todoroki
Pour les curieux
Alter : Ice & Fire
Classe : Seconde A [Yuei]

Contenu sponsorisé
# Re: Let the fire burn | ft. Dabi
Pour les curieux

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum